Les 4 principes fondamentaux de la Sophrogie caycédienne

1. Le principe de l'action positive

                

Dynamiser le positif, le renforcer, est le premier but en sophrologie!

Toute activation du positif entraîne une répercussion positive sur toutes les structures de l'être et dans les autres domaines de sa vie. Toute sensation ou pensée positive en entraîne d'autres. Il s'agit-là en quelque sorte de l'effet domino.

En sophrologie nous prenons de la distance avec ce qui ne va pas mais il ne s'agit pas de le nier. Nous mettons le négatif entre parenthèse puis nous repérons et renforçons les éléments positifs de la vie de chacun

(projets, sensations, images, souvenirs). Peu à peu et avec la pratique, cette dimension nouvelle s'intègre dans notre quotidien et devient une attitude de vie.

 

2. Le principe du schéma corporel comme réalité vécue

La connexion au corps pour prendre conscience de son schéma corporel.

La sophrologie nous met au contact avec nos sensations, notre réalité dans l'instant. Les exercices corporels permettent une liaison plus fine entre les sensations (intéroceptives, proprioceptives et extéroceptives), la perception et la motricité. Il s'agit de sentir-ressentir son corps, de le vivre tel qu'il est réellement. Cette prise de conscience de son corps permet de se sentir exister au moment présent!

 

3. Le principe de la réalité objective

En sophrologie nous nous efforçons à voir les choses comme elles sont,  sans interprétation ni préjugés et non comme nous croyons qu'elles sont.

Le sophrologue regarde sans jugement ni analyse le pratiquant. Il a la conviction profonde que chaque personne a les capacités de transformation en elles. 

Le sophrologue connaît ses capacités et les limites de ses compétences. Il est à l'écoute de sa réalité du moment (es émotions, ses tensions...) pour avoir une attitude plus juste vis à vis de lui même et de son entourage. Le pratiquant est encouragé à déceler et exprimer toutes ses potentialités tout en étant conscient de ses limites. Par l’entraînement, il apprend à voir les choses plus objectivement et à agir en fonction de ce nouveau regard porté sur lui, les autres et le monde.

 

4. Le principe de l'adaptabilité

Adaptation, adaptation est le maître mot de la pratique en Sophrologie.

Le sophrologue adapte la méthode en fonction de chaque personne, du temps qu'elle à disposition, de son agenda,de son style de vie. Il est à l'écoute des besoins, des attentes du pratiquant. Le sophrologue est au service de la demande dans les contraintes du réel. Il adapte les techniques de sophrologie en fonction de l'âge, des capacités, de l'état physique, mental et émotionnel de la personne.La méthode est enseignée pour que le pratiquant l'intègre et puisse être en mesure de la pratiquer de manière autonome. 

© Powered by SophroPower