• SophroPower

Le stress : fléau des temps modernes

Mis à jour : 9 janv. 2019

Le stress touche 1/3 de la population active en Suisse et plus de la moitié des jeunes en formation

Le #stress touche un tiers de la population active en Suisse

En 2010, Le SECO a publié une étude sur le stress des personnes actives en Suisse. Selon cette étude, un tiers environ de la population suisse active occupée s'est dite fréquemment ou très fréquemment stressée au travail. On observe donc une nette augmentation par rapport à l’étude réalisée par le SECO en 2000.

Toujours selon cette enquête, ce phénomène semble général, car aucune profession ni aucun secteur d’activité n'apparaît plus spécifiquement touché qu'un autre. De même, on n’a observé aucune différence significative entre les sexes pour ce qui est de la perception du stress. Les jeunes et les Romands affirment plus souvent que la moyenne être fréquemment touchés par le stress, même si les différences restent minimes".

Plus de la moitié des #jeunes suisses souffrent de la pression à la performance au cours de leur #formation

Une étude plus récente, publiée en 2015 par la Fondation Jacobs sur la manière dont les jeunes suisses gèrent le stress, intitulée Juvenir 4.0, montre que presque la moitié des jeunes en Suisse sont fréquemment, voire très fréquemment, en situation de stress et que plus de la moitié d’entre eux souffrent fréquemment, voire très fréquemment, de la pression à la performance au cours de leur formation ou dans la vie active. Selon l'étude, 56% des filles sont souvent, voire très souvent stressées. Chez les garçons, 37% sont dans le même cas. Ce sentiment est démultiplié à l’école et à l’université: 75% des étudiantes et 72% des étudiants sont souvent, voire très souvent stressés. Cette situation concerne 57% pour cent des étudiants et 49% des écoliers. Chez les jeunes en formation professionnelle, ce phénomène touche 60% des jeunes femmes et 39% des jeunes hommes.

Le constat est clair: le stress et la pression à la performance font partie du vécu quotidien de nombreux jeunes. Selon les auteurs de l'étude, il apparaît de toute évidence nécessaire de renforcer leurs capacités de résilience: il faut donner aux jeunes les stratégies leur permettant de gérer efficacement une pression à la performance excessive. Ces stratégies, dont les fondements doivent être posés dès le plus jeune âge, deviendront pour eux une compétence importante pour pouvoir se maintenir à niveau dans la vie professionnelle.

Devant ces chiffres alarmants, #Sophropower s'est attelée d'abord à développer un programme spécifique pour jeunes en formation leur permettant de se préparer de manière optimale aux #examens et autres agents stressants avec des outils concrets et facilement assimilables. Nous y avons ajoutés progressivement d'autres services, tels que gestion du stress pour adultes, notamment.

0 vue

© Powered by SophroPower